PROJET D’AMÉLIORATION DE LA PARTICIPATION CITOYENNE DANS LES COMMUNES URBAINES DE CONAKRY

finale

La République de Guinée s’est illustrée à travers une volonté politique manifeste axée sur la
démonstration de l’importance de la participation des citoyens à la gestion des affaires
publiques de l’état ; cela s’est traduite par le transfert de certaines attributions et moyens de
l’Etat vers les citoyens à travers leurs collectivités afin qu’elles assurent elles-mêmes la
gestion de leurs affaires.
La vulgarisation du code des collectivités locales (CCL), l’ existence des plans de
développement local (PDL) et des plans d’investissement annuel (PAI) dans la presque totalité
des communes de même que le renforcement des capacités des conseils locaux dans la
gestion des affaires publiques, de mobilisation des ressources, de passation des marchés et de
contrôle des services sociaux de base, illustrent pour une grande partie cette volonté politique
d’accompagner les élus locaux et leurs citoyens dans la gestion transparente des affaires de
leurs collectivités.
Toutefois, la question de gouvernance au niveau des communes de Conakry particulièrement
dans les communes de Matam, Kaloum et de Dixinn1, relèvent beaucoup plus du faible
niveau de participation des citoyens à travers des actions de plaidoyer/lobbying dans la
revendication du respect du principe de rédevabilité, que de la faiblesse du cadre juridique et
réglementaire qui témoignent de la volonté politique de l’Etat.
C’est pour contribuer à la volonté nationale de promouvoir la transparence dans le
fonctionnement des collectivités locales à travers l’accroissement de la participation citoyenne
dans le mécanisme de la bonne gouvernance locale, que l’ONG CAM avec l’appui financier
de l’USAID à travers son projet Faisons Ensemble, se propose d’initier le Projet de
participation citoyenne dans la promotion des pratiques de bonne gouvernance dans les
communes urbaines de Conakry.
Dans le cadre du démarrage du dit projet, l’ONG CAM a entrepris de nombreuses activités au
courant de ce mois de Mai 2012 en vue de la mise en oeuvre des activités planifiées.
Principalement, les activités suivantes ont été réalisées :
1. 1. Organisation des séances d’échange et de concertation sur le projet :
2. La Participation à l’atelier restitution des résultats du diagnostic
organisationnel.
3. Organisation de la rencontre de finalisation du Plan d’action global de mise
en oeuvre des activités sur la gouvernance locale.
4. Organisation d’un atelier de remise à niveau des Animateurs/Formateurs les
techniques d’animation et l’andragogie.
5. Participation dans les ateliers de formation organisée par la coordination de
Conakry.
6. Prise de contact avec les cibles, les autorités administratives/locales et cadres
des services techniques déconcentrés dans les Communes ciblées.